La ville favorise le développement culturel et la lecture en prison

La ville favorise le développement culturel et la lecture en prison

C'est une mission peu connue de la ville de Tourcoing. Depuis dix ans, la commune favorise le développement culturel dans les prisons. Des bibliothèques ont ainsi été créées et une employée de la médiathèque est détachée pour animer les structures.

Il y a les boulimiques de lecture qui cherchent à s'évader au travers des livres. Il y a les lecteurs occasionnels qui vont chercher les livres sur les faits-divers pour trouver des miroirs à leurs histoires. Il y a les détenus qui apprennent le français ou qui profitent de leur temps de détention pour reprendre des études. Enfin il y a les prisonniers qui masquent leur illettrisme et s'engouffrent dans les livres d'images. C'est ainsi une bibliothèque dans un centre de détention. Une fenêtre sur le monde, une porte vers l'imaginaire. « Les détenus peuvent venir deux fois par semaine. Les femmes sont très présentes. 70 % d'entre elles y viennent. Un tiers des hommes les fréquentent. Mais les conditions sont différentes puisque souvent c'est la bibliothèque ou la promenade ! » Estelle Levaux est bibliothécaire à la médiathèque de Tourcoing depuis six ans. Elle intervient en milieu carcéral... une action où Tourcoing était pionnière. « En 2001, il y a eu une action de la DRAC, direction régionale des affaires culturelles, qui souhaitait mettre en place des livres dans le milieu carcéral. Au départ ce devait être juste un dépôt de livres », raconte Sylvaine Hans, responsable de la médiathèque centrale André-Malraux.

Tourcoing répond présente... naturellement. « Notre mission est aussi d'aller au-devant des publics qui ne peuvent pas venir à la médiathèque.

C'est le cas des détenus et parmi eux il y a des Tourquennois. C'est l'aspect militant de la profession. C'est combattre la fracture culturelle. » Tourcoing est alors la seule ville à répondre à l'offre de la DRAC. « Tout était à faire pour créer des bibliothèques : trouver le lieu, le mobilier, les documents, les collections adaptées... On voulait une bibliothèque s'approche le plus d'une bibliothèque extérieure. » Ainsi des bibliothèques voient le jour dans les établissements pénitentiaires de Loos (et notamment au quartier des mineurs) et Sequedin. « Pendant pas mal d'années, il n'y a eu que nous », sourit Mme Hans.

Mais un mobilier et des livres ne suffisent pas à créer une bibliothèque : il faut des personnes pour l'animer. « « Nous avons pour mission de les sensibiliser au livre, de leur montrer ce que ça apporte, ce qu'est une bibliothèque... Nous avons alors été chargés de recruter des détenus comme auxiliaires de bibliothèque. » En maison d'arrêt, la quête est incessante : les détenus ne restent que quatre à cinq mois en moyenne. « Nous essayons de trouver un profil intellectuel un peu élevé car le temps de formation est court. Il faut également que les détenus soient volontaires. » C'est ainsi que ces auxiliaires découvrent les coulisses d'une bibliothèque : le choix des ouvrages, la manière de les répertorier, l'accueil du public... « Certains ne pensaient pas que c'était un métier. Ils le découvrent. Ils gardent souvent un bon souvenir de ce passage. Nous nous sommes battus pour faire reconnaître ces nouvelles compétences », raconte Estelle Levaux.

Aujourd'hui cinq bibliothèques pénitentiaires existent en métropole. D'autres villes ont rejoint Tourcoing. Mais si la ville a allégé sa participation, elle est toujours présente. Estelle Levaux poursuit son travail en prison. « Même si ce n'est pas facile. Il faut y croire pour continuer. La bibliothèque est un lien vers le milieu extérieur. » Actuellement, elle fait un travail de lecture avec les femmes « pour qu'elles puissent lire un album à leur enfant quand elles vont sortir ». La lecture comme un pas vers la liberté. •

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×